omega-3-for-diabetic-patients-4698Le monde des suppléments peut être déroutant. Il en existe tellement !  Les noms de molécules ou de produits sont bien souvent incompréhensibles et les applications encore plus.

C’est une grande question pour tout amateur de fitness : quels suppléments avez-vous vraiment besoin lorsque vous souhaitez simplement être en bonne santé et meilleur durant à l’effort ?

Heureusement, malgré l’énorme quantité de pilules, de liquides et poudres disponibles, voici trois suppléments qui conviendront à peu près à tout le monde :

Oméga 3 (DHA+EPA) /  Huile de poisson

Il est difficile d’éviter les multiples et prolifiques bonnes nouvelles concernant les omégas 3 et une supplémentation avec ces derniers. Si vous n’en avez pas entendu parler, alors vous vivez certainement dans une grotte depuis quelques décennies.

Ces Acides Gras Essentiels semblent bien intervenir dans la rétention et construction de votre masse musculaire, votre perte de gras, votre immunité, vos capacités cognitives… Ils aident également à réduire l’inflammation et favorisent la croissance et le maintien de cellules saines.

Ajoutons qu’un apport adéquat en oméga 3 (animaux) est nécessaire pour la fonction cellulaire, du système nerveux, immunitaire et musculaire.

En termes pratiques, cela signifie moins de douleurs articulaires, une guérison  et récupération plus rapides, de plus beau cheveux et ongles, la prévention des maladies auto-immunes et autres maladies, moins de gras et plus de muscles et bien plus qui n’a pas encore été découvert…

Toutefois, il peut y avoir des gens qui mangent assez de poissons gras de haute qualité pour ne pas ressentir le besoin de se supplémenter en oméga-3, mais c’est un fait extrêmement rare.  La clef est de s’assurer que vous consommez suffisamment d’oméga 3 par rapport aux omégas 6.

Pour les autres, on parle de véritable carence en Omega-3 et  il ne manque pas de preuves scientifiques positives attestées à une supplémentation.

Créatine

Longtemps associée aux bodybuilders, la créatine a plutôt mauvaise réputation. Mais pourtant ses avantages sont bien connus.

Un peu de physio. La créatine est une protéine d’origine naturelle dans le corps. On la retrouve aussi dans la viande et un peu le poisson. Le corps produit de la créatine dans le foie, les reins et le pancréas. La créatine est décomposée par l’organisme en créatine phosphate et stockée dans les muscles pour être utilisée comme énergie.

La créatine permet aussi une meilleure hydratation et approvisionnement musculaire des muscles, ce qui aide à la récupération.

Une supplémentation vous rend plus fort, plus musclé au fil du temps et votre capacité de travail s’améliore. Cela est prouvé grâce à une meilleure récupération.

Et… ce n’est pas tout !

La créatine confère une variété de bienfaits pour la santé, y compris des propriétés neuro et cardioprotectrices ainsi qu’un effet positif sur la cognition. La créatine est aussi utilisée pour aider dans le traitement de maladies cardiaques, pulmonaires et mentales !

Vitamine D3

La vitamine D3 est sans doute, avec les omégas 3, votre meilleur pari lors du choix de vos suppléments.

Les données suggèrent qu’une majorité d’occidentaux sont carencés en vitamine D : principalement parce que cela est très difficile d’en obtenir suffisamment via la nourriture et que l’exposition solaire n’est pas suffisante et optimale sous nos latitudes (à part être en slip sur la côte californienne toute l’année).

Cela renforce votre immunité et la densité de vos os, réduit vos facteurs de mortalité, permet le métabolisme du calcium et du phosphore, permet la prévention du diabète, d’allergies, sclérose, maladies cardiovasculaires, etc…

Ainsi, une supplémentation en vitamine D3 est associée à un large éventail d’avantages, y compris une augmentation de la cognition, de l’immunité, de la santé des os et de votre bien-être psychique. Les personnes déficientes en vitamine D peuvent également attester d’un niveau accru de testostérone après la supplémentation.

Etant donné les avantages démontrés et le fait qu’il n’a pas été démontré de problème lié à sa consommation (à part de rares cas d’hypervitaminose dus à des mauvais suppléments), la vitamine D3 comme supplément est une base.

Share on FacebookShare on TumblrShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest
Write a comment:

Your email address will not be published.