beach-15689_640Le soleil va réduire son activité. Comment conserver ses bienfaits malgré son absence

Pour rester en forme en hiver et faire face à la disparition progressive du soleil, il faut se prémunir intelligemment. Ceci en privilégiant une alimentation avec foule de légumes et fruits de saison ainsi que si nécessaire des compléments alimentaires.

Mais n’attendez pas d’être attaqué !

Car dès l’automne, les premiers signes de faiblesses et autres maladies saisonnières apparaissent… et un cocktail de vitamines peut se révéler être une bonne idée pour lutter et se prémunir contre la dépression saisonnière.  Nous avons besoin de vitamines pour être en bonne santé car toute carence est néfaste.

Consommer des vitamines renforce votre immunité et est nécessaire pour combattre le froid, la fatigue, le stress et bien d’autres maux…

Tout d’abord, avoir une diète adaptée avec des aliments variés et frais, des protéines, des fibres, etc…  Un régime alimentaire sain est la première étape avant de faire appel à des compléments.

Les compléments alimentaires sont avant tout dédiés aux personnes prédisposées aux carences : sportifs, femmes enceintes, personnes âgées…

La vitamine du soleil : La vitamine D

Voilà LA vitamine (qui est plus une hormone) qui nous intéresse en hiver.Lorsque vous voyez les derniers rayons de soleil de l’été, il est temps de penser à la vitamine D. La vitamine D est une vitamine liposoluble dans une famille de composés qui comprend des vitamines D1, D2, et D3 et qui affecte jusqu’à 2000 gènes.

Aussi appelée la «vitamine du soleil», elle est produite « par » votre peau en réponse à la lumière du soleil. La vitamine D3 est produite par le corps principalement sous l’action des rayons ultraviolets UVB sur la peau. Donc il ne faut pas se priver de s’exposer (mais attention à le faire avec prudence).

Une peau qui est très peu exposée aux rayons du soleil force inévitablement une carence en vitamine D3 qui expose à des pathologies et des maladies. L’exposition indirecte et directe sous nos latitudes, est rarement suffisante pour fabriquer de la vitamine D et la majorité des français sont donc carencés toute l’année.

La vitamine D3 aide, entre autre, le corps à absorber le calcium, augmente la densité osseuse, le développement des os et des muscles du corps. Elle aide à garder le système immunitaire sain et à maintenir des niveaux d’insuline, de calcium et de phosphore équilibrés…. Et de nouvelles recherches trouvent encore des associations entre notre consommation de vitamine D3 et une diminution de risque de développer une variété maladies (auto-immunes, cardiovasculaires, inflammation chronique, certains cancers et le diabète).

Il y a trois façons d’obtenir de la vitamine D3 :

L’exposition à la lumière du soleil(UVB), l’alimentation et les compléments alimentaires. Et il est très difficile d’obtenir assez de vitamine quotidiennement à partir de sources alimentaires ou du soleil.

Sachant que la quantité de vitamine D3 que votre corps produit à partir de la lumière du soleil dépend aussi de votre âge, de l’endroit où vous vivez et de votre peau. Au cours de l’automne et de l’hiver, il est donc quasiment impossible d’obtenir suffisamment de vitamine D. Ne comptez pas uniquement sur le soleil pour répondre à vos besoins en vitamine D. 

Un supplément de vitamine D3, même pendant l’été est donc intéressant, car la majorité des gens ne reçoivent pas assez de soleil déjà en été et l’hiver ne fait qu’empirer la chose. Cela vous aidera à maintenir les taux sanguins optimaux.

Quoi d’autre ? Petite liste non-exhaustive pour l’immunité.

La vitamine C : stimule les défenses immunitaires et représente une aide pour lutter contre les infections. Particulièrement conseillée aux sportifs ou personnes à risques (fumeurs), en cas de fatigue ou de faible résistance aux infections, on peut en prendre en complément. Les agrumes, le kiwi, le cassis, le persil et les légumes verts seront vos alliés de l’hiver.

Le fer : Permet de lutter contre les infections et est particulièrement recommandé aux femmes ou sportifs. Sachez que le fer alimentaire est mieux absorbé par l’organisme que le fer sous forme de compléments.

Le zinc : Il joue un rôle dans l’immunité et à  une importance considérable dans la régulation des taux hormonaux. Les viandes, les crustacés, les poissons, les céréales et les lentilles en sont de bonnes sources.

Le magnésium : Agit en synergie avec le zinc et calcium, c’est un minéral qui aide à combattre le stress et agit sur l’ensemble de notre organisme. Les céréales complètes, les fruits secs ou oléagineux, les poissons, les légumes secs sont des sources intéressantes.

La vitamine B6 : Elle renforce l’action de la vitamine C et permet une meilleure résistance au stress. Privilégiez les viandes, les œufs et les poissons.

La vitamine B12 : Elle aide à lutter contre la fatigue et facilite l’absorption du fer. Là aussi les abats, les œufs, le lait et ses dérivés sont d’excellentes sources.

Votre alimentation en hiver est le facteur déterminant de votre apport en vitamines et minéraux.

Ensuite, si votre alimentation n’est pas assez équilibrée (donc à travailler), que vous êtes un sujet à risque ou si vous ressentez un coup de fatigue, pensez aux compléments.

Les suppléments : une option intéressante 

Si, comme de nombreuses personnes, vous ne suivez pas les recommandations alimentaires à la lettre, c’est une bonne idée de prendre quotidiennement  un supplément de vitamines et de minéraux. Mais ces suppléments ne remplacent pas une alimentation saine, ils la perfectionnent.

Notons que les oligo-éléments et vitamines sont bien meilleurs et surtout bien plus assimilables quand ils le sont dans les aliments.

Share on FacebookShare on TumblrShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest
Write a comment:

Your email address will not be published.