DopingSprinterLe dopage dans le sport est un problème grave et difficile à traiter. Cela met la santé de l’athlète à rude épreuve, menace l’intégrité des sportifs et la réputation du sport. 

Le dopage mine les valeurs et l’intégrité des activités sportives et peut menacer la santé des athlètes ainsi que celle de leurs coéquipiers.  Le dopage, ou l’utilisation de substances et de méthodes interdites, pour obtenir un avantage sur les autres athlètes est considéré comme contraire à l’esprit du sport et illégal : c’est tout bonnement de la triche.

Aujourd’hui, interdire le dopage apparait comme une question épineuse… Le dopage est défini comme une ou plusieurs violations des règles antidopage. Cela relève essentiellement à la fois de la préservation de l’égalité des chances et de la protection de la santé des sportifs.

On sait que le dopage touche tous les athlètes à tout niveau, il ne faut pas se voiler la face… Mais ce n’est pas une raison pour laisser aller.

 Le plus simplement : préserver l’éthique du Sport

Les règlements sportifs interdisent le dopage. Toute entorse à cette règle (volontaire ou non) constitue donc une infraction. Cela ruine l’esprit sportif et la compétition.

Risques

Santé 

L’argument le plus souvent invoqué contre le dopage est celui de la santé des athlètes. L’utilisation de médicaments (ou substances ou méthodes) sans indications médicales (eg. maladie ou blessure) peut causer des dommages irrémédiables et incalculables.  On utilise des produits dangereux (souvent illégaux), il s’agit donc de protéger l’individu prêt à prendre des risques inconsidérés.

Performances artificielles et Naturelles

La performance athlétique naturelle basée sur les propres capacités physiques d’un athlète est la pierre angulaire de l’activité sportive. C’est ce qui sépare le naturel de «l’artificiel » et du mensonge.
Le sport est essentiellement le dépassement volontaire des barrières, auto-imposées et « artificielles ». Les performances doivent être le fruit d’un travail acharné, de dévouement et de sacrifice (pour le haut niveau).

Loi

La législation en vigueur mondial antidopage (mise à jour 2014) caractérise «l’esprit du sport » par les valeurs suivantes : l’éthique, le fair-play, l’honnêteté, la santé, l’excellence de la performance, le caractère et l’éducation, le travail d’équipe, le plaisir et la joie, le dévouement et l’engagement… ce qui va à l’encontre du dopage.

Tricherie : Envers soi-même et ses adversaires

Contrairement à la simple violation des règles, qui est pénalisée dans le sport lui-même, le dopage a des implications plus larges.  L’un des principaux arguments contre le dopage est basé sur le «principe d’équité» entre les sportifs et d’égalité des chances (même si dans le sport, le concept d‘avoir la même chance de succès n’existe pas dans la pratique).

Exemple : Le sportif dopé utilise des méthodes auxquelles d’autres n’ont pas accès. Le résultat des compétitions est donc faussé, ce qui va à l’encontre de l’image du sport (compétition à armes égales et que le meilleur gagne).

Toutefois…

Chacun des arguments peuvent être réfutés par une critique élaborée. Même les arguments les plus convaincants contre le dopage, tels que les principes de l’équité ou de la responsabilité, ne sont pas sans défauts.

Eviter le phénomène d’engrenage

Un sportif sera d’autant plus tenté par le dopage si ce dernier pense que ses concurrents le sont. Ne pouvant se faire justice, il recourra aux mêmes armes que ses adversaires. Et ainsi de suite jusqu’au minage de toutes les disciplines sportives.

Cela peut aussi affecter les générations futures qui peuvent être influencées par ce que les meilleurs athlètes font. Afin de protéger l’intégrité du sport, la santé des athlètes et des jeunes sportifs en herbe à travers le monde, il faut une approche globale de lutte contre le dopage et un minimum d’éducation sportive (et non uniquement d’éducation tournée vers la performance).

Share on FacebookShare on TumblrShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest
Write a comment:

Your email address will not be published.