inulin-fiber-and-prebiotics-foods-00lSuivre un régime et faire de l’exercice reste la meilleure (et seule) équation pour perdre du gras. Mais beaucoup de gens se refusent à suivre cette règle simple qui consiste à modifier leurs habitudes alimentaires et rythme de vie. Certains tentent donc les suppléments spécialement créés pour la perte de poids. Sauf que bien souvent (100 % du temps), cette méthode ne fonctionne pas. L’alimentation est la clé, le supplément l’aide.

Mais dernièrement, l’industrie des compléments alimentaires a peut-être découvert une nouvelle arme pour y remédier. Ceci au travers d’un moyen simple : la prolifération des bonnes bactéries de la flore intestinale.

Ceci, non à l’aide d’un médicament, mais de glucides ! Les glucides fermentescibles. Et l’un de ces glucides fermentescibles est : l’inuline

L’inuline en particulier

L’inuline, un polysaccharide, est une fibre soluble classée comme un fructane. Les fructanes sont des chaînes de fructose indigestes pour notre corps, mais appréciées par les bonnes bactéries de notre flore intestinale.

C’est donc une fibre soluble d’origine naturelle obtenue à partir de la racine de la plante de chicorée qui est souvent incorporée dans les aliments transformés pour ajouter des fibres et une saveur plus douce.

Bactéries et pré biotiques

Elle augmente l’activité des bactéries bénéfiques dans l’intestin, en agissant comme une «nourriture» pour ces dernières (des «probiotiques») dans votre système digestif. Pour cette raison, l’inuline est un «pré biotique».

Trois critères sont nécessaires pour être classé comme un pré biotique :

–          Il est résistant à la digestion des mammifères

–          Fermentescible

–          Il développe de manière sélective les bactéries bénéfiques

Les prés biotiques sont des nutriments (polymère de glucide) réservés aux probiotiques. 

En gardant les bonnes bactéries en vie, elle contribue à promouvoir la santé digestive et empêche la croissance de bactéries nocives dans l’intestin.

En effet, au cours des dernières années, le dérèglement de la flore intestinale microbienne est de plus en plus mentionnée comme un facteur important de l’augmentation de la masse grasse et du poids. Ainsi, les glucides « fermentescibles », comme l’inuline, la gomme de guar et des fructo-oligosaccharides – entre autres – vont tenter de modifier suffisamment la flore microbienne intestinale pour retarder ou enrayer cette augmentation.

Comment ? La promesse

Les glucides fermentescibles, comme le nom l’indique, fermentent dans le gros intestin. En fermentant, ils vont être bénéfiques aux bonnes bactéries du côlon causant au final une réduction de poids.

Un point important à noter est que nous associons souvent les fibres en général avec la satiété et une augmentation de la satiété.

L’inuline et d’autres prés biotiques ne semblent pas influer sur ces facteurs. Le rôle de l’inuline est de faire croître de manière sélective les bonnes bactéries dans l’intestin. Sur le long terme, ces bactéries vont fortifier votre système immunitaire, soutenir une réponse inflammatoire saine et travailler pour assurer une absorption maximale des nutriments.

L’inuline permettrait aussi d’améliorer le transit, car elle soutient la croissance d’un type particulier de bactéries qui est associé à l’amélioration de la fonction intestinale. Ajoutons que l’inuline a un goût sucré, ce qui la rend intéressante comme ersatz du sucre et permet l’épaississement des préparations culinaires (création d’un gel compact qui cale ou en remplacement pour les matières grasses). Enfin, puisque notre corps ne digère que partiellement les fructanes, l’inuline a très peu d’impact sur la glycémie et contrairement à d’autres sucres est peu insulinémique.

Utile pour la perte de poids ?

Le manque de recherche ne permet pas de normaliser des doses de supplémentation ni de prouver les bénéfices d’une supplémentation en Inuline pour la perte de poids chez l’homme. De même, il est à noter que des effets secondaires ou indésirables peuvent survenir, en particulier chez les personnes avec une sensibilité gastro-intestinale.

Car bien que l’efficacité de l’inuline pour la perte de poids ait été prouvée, elle le fut sur les animaux. Et quand bien même, les mécanismes proposés (de l’inuline et d’autres glucides fermentescibles) pour réduire le tissu adipeux ne sont pas convaincants pour son application dans la pratique.

On peut recommander l’utilisation de l’inuline comme un supplément diététique pour augmenter votre apport en fibres mais pas pour induire de perte de poids durable et concrète.

Compte tenu de l’état de la recherche et de la complexité de la manipulation de la flore intestinale, mis à part le fait de vous faire aller aux toilettes plus souvent, l’inuline n’est pas un supplément sur lequel vous pouvez vous appuyer lors de régime.

L’inuline, où en trouver ?

Les synonymes fréquemment utilisés pour l’inuline sont « fibre de racine de chicorée » ou « extrait de racine de chicorée ». Bien que, à grande échelle, la production «industrielle» d’inuline vient bien de la racine de chicorée, l’inuline se retrouve dans une grande variété de végétaux et fait partie de l’alimentation humaine depuis des temps immémoriaux.

L’inuline est ainsi présente dans grande variété de fruits, de légumes et d’herbes, y compris le blé, les oignons, les bananes, les poireaux, les artichauts, les asperges…

Share on FacebookShare on TumblrShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest
Write a comment:

Your email address will not be published.