348Le Strongman est un sport de force récemment mis au point qui tire ses racines dans le cirque du 18ème siècle et dans une moindre mesure des spectacles de force de l’antiquité / moyen-âge.

En essence, on réalisait des démonstrations de force pour un public, avec le pliage de barres d’acier, des soulevers d’haltères ou d’animaux etc… C’est là la principale inspiration pour ce sport moderne, développé dans les années 1970.

Le Strongman est un sport de force authentique, la forme la plus pure de démonstration de force. En comparaison de l’haltérophilie et du power lifting qui sont hautement spécialisés, le strongman est un sport dans lequel tout peut se produire.

C’est un sport de force où les athlètes participent à plusieurs événements de vitesse et d’endurance qui placent une pression extrême autant physique que mentale.

C’est une représentation brute de la force, de l’endurance et de la volonté. Nous avons affaire aux hommes les plus forts, concrètement, de la planète.

Vous pouvez passer d’un max au soulevé de terre avec une voiture ou une barre, puis avoir à soulever des pierres de plusieurs dizaines de kilos et enfin lancer des tonneaux au-dessus d’une certaine hauteur… Sans oublier de devoir tirer un train sur 50 m en un minimum de temps !

C’est un sport peu développé et peu populaire en France, malheureusement… On observe un plus grand engouement et développement en Amérique ou dans les pays d’Europe de l’est. On y trouve de multiples fédérations nationales d’hommes forts amateurs, et aussi pour… les femmes, les adolescents et les mastodontes. C’est un sport très ouvert et doté d’une communauté exceptionnelle. Bien plus accueillante que nombre de sports.

C’est un sport assez médiatisé compte tenu de ses particularités. Vous pouvez donc facilement apprécier les compétitions d’hommes forts à la télé (ex : World’s Strongest Man).

Que font-ils ?

Le Strongman pratique, en compétition, une variété de mouvements chronométrés ou quantifiés en charge, tels que :

  • Pierres de l’atlas
  • La marche du fermier,
  • Log Clean&Press
  • Transport et chargement de charges diverses (sac de sables, frigo, voiture, bloc de béton…)
  • Axle
  • Tirage et poussée de voiture, camion, train, avion etc…
  • Soulevé de terre avec diverses charges insolites.
  • Presse haltères et charges diverses
  • Maintien de charge sur une durée maximale
  • Yoke
  • Keg toss
  • Squat avec diverses charges…
  • Soulever et transport de pneus agricoles
  • Etc… etc…

Entrainement ?

La philosophie derrière la conception de séances d’entraînement d’homme fort est celui de « l’entrainement fonctionnel ». Il est beaucoup plus varié en comparaison des autres sports de force.

 Le fait d’être fort sur quelques mouvements n’est pas suffisant pour réussir. 

Vous devez être fort, vous devez avoir la technique et vous devez être capable de vous adapter à tout.  C’est essentiellement une fusion de powerlifting et d’haltérophilie, en se concentrant sur des versions modifiées de squat, soulevés de terre et les presses ainsi que le travail de la force de préhension et de course. Il y un gros volume, une forte intensité et beaucoup de torture.

L’entrainement de type Strongman est spécifique et conçu pour développer la force physique maximale, l’explosivité et l’endurance plutôt que de simplement construire la masse musculaire.  Il est donc développé en grande partie par et pour les candidats dans les compétitions d’hommes forts.

En tant qu’homme fort, vous devez être capable de squatter et de courir avec de lourdes charges jusqu’à la fatigue totale ! 

La séance d’entraînement met l’accent sur l’intensité plutôt que la quantité d’exercices. Certains exercices sont assez semblables à des exercices de musculation. Mais on utilise généralement des poids plus lourds avec moins de répétitions, des temps de récupération plus longs et une technique plus « personnalisée». Les parties excentriques sont elles aussi moins présentes, on se concentre sur la puissance brute.

En plus de cela, un exercice peut se faire sur une période de temps prolongée, jusqu’à plusieurs minutes à forcer jusqu’à l’échec plutôt que quelques secondes. On peut aussi ajouter le travail en mouvement constant qui est exténuant.

Les concours demandent de réaliser des efforts de levage, de traction, de poussée, de transport d’objets de tous les jours très lourds tels que les réfrigérateurs, les semi-remorques et de gros pneus…c’est donc leur travail à l’entrainement !

Pour bien performer dans les compétitions, un athlète doit s’entraîner régulièrement avec le même matériel utilisé dans les concours. Si vous voulez être un strongman, vous avez besoin de vous entraîner comme un strongman.

Cette partie d’une séance d’entraînement demande donc de soulever et de transporter de lourdes pierres, des pneus et la traction de véhicules par des cordes ou des chaînes… Tout ce que l’on retrouve en compétition.

Malgré les apparences, c’est un sport très accessible. C’est une chose que les gens ne réalisent pas quand ils le voient à la télévision. Entrer dans une salle de gym et ramasser une barre ou des haltères pour copier simplement les mouvements, si vous n’avez pas le matériel de compétition à disposition. Ou pourquoi ne pas faire comme la majorité des athlètes, fabriquer votre propre matériel.

http://www.all-musculation.com/forum/index.php?showtopic=38300

Base de strongman

Afin de commencer à vouloir faire du strongman, vous devez être fort. Cela semble évident, mais si vous n’avez pas une base solide de force vous êtes susceptible de vous blesser lors de votre premier entrainement ou compétition. On insiste vraiment sur le fait d’être fort et pas seulement intermédiaire ou plus fort que toutes les personnes de votre salle… Néanmoins, ne vous inquiétez, la force vient à force de pratique ;-).

Vous devez aussi avoir une bonne endurance et résistance sinon vous ne serez pas en mesure de récupérer entre les mouvements.  Sans parler de compléter un exercice avec une distance max et le transport d’une charge lourde à répétitions.

On ne vous demande pas de courir un marathon ou de faire du 400 m en 50 secondes…. Mais ne soyez pas essoufflé lorsque vous transporter vos sacs de courses de votre coffre jusqu’à votre frigo…

Enfin, sachez dans quoi vous vous embarquez. C’est un sport rude. Vous vous blesserez tôt ou tard et/ou abandonnerez au cours d’un mouvement.

Le strongman

Le Strongman a toujours été un sport de poids lourds. L’esthétique n’ayant aucun impact sur la force, la plupart des athlètes ne correspondent pas aux normes du bodybuilding (bien que vous ne ressemblerez pas à Franck Zane, vous pouvez tout de même gardez une bonne condition visuelle).

Votre condition physique se doit d’être exceptionnelle : Force, endurance, résistance, mental…

Un peu comme les powerlifters, on cherche à être le plus fort possible. Ceci implique souvent une taille, un poids et un physique hors normes (120 kg est un minimum).

Toutefois, les catégories de poids commencent à être codifiées dans les compétitions pour permettre aux athlètes de poids plus faible de se mesurer à leurs « semblables ». Les charges manipulées sont adaptées en conséquence.

La mentalité du strongman est aussi très importante. Afin de profiter de ce sport, de vous épanouir et de performer…vous devez être adaptable, dynamique et un peu fou.  Vous devez vouloir réussir, jusqu’à ignorer la douleur et vous botter les fesses  au-delà de l’échec. 

Alors, pourquoi en faire ? Pour le défi, pour avoir la chance de vous pousser jusqu’à vos limites, au-delà dans la poursuite de l’excellence et de la perfection. Et puis… C’est fun !

Share on FacebookShare on TumblrShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest
Write a comment:

Your email address will not be published.