penser, analyser

Le savoir est en constante augmentation ainsi que notre capacité à communiquer, nous documenter et partager nos opinions. Mais, lorsque certaines applications pratiques des connaissances sont concernées, la connaissance et la capacité d’action se retrouvent sur la forme d’une courbe en «U».

Nous sommes tous à la recherche de la solution optimale ou parfaite dès le départ, et la peur de prendre une décision conduit souvent à des résultats erronés ainsi qu’à la non-action.

« Pardon ? »

Allez sur votre navigateur Web et recherchez « comment construire de la masse musculaire » ou « comment être sec ». Google retourne instantanément des millions de résultats de recherche avec des milliers d’opinions différentes, des routines d’entraînement, des suppléments et des concepts de diète tous conçus –magiquement- pour vous aider à atteindre vos désirs.

Vous vous dites : «Fantastique ! J’ai toutes les informations dont j’ai besoin au bout de mes doigts, cela va être facile».

Maaais, peu de temps après, vous commencez à réaliser qu’il y a tellement de méthodes et de discussions différentes que votre esprit devient surchargé.

Vous vous asseyez là, frustré, dans la paralysie la plus totale,  parce que vous avez maintenant  beaucoup plus de questions sans réponse que par le passé lorsque vous recherchiez comment simplement prendre du muscle et plaire à votre femme.

Si vous essayez de prendre du poids, perdre du poids, augmenter votre masse musculaire, ou tout simplement être en bonne santé, je parie que vous connaissez ce sentiment.

La Paralysie par l’analyse : Le danger de trop penser

Un problème critique dans le monde de la culture physique et du sport. Il peut être expliqué en termes simples comme « l’absence de réaction en réponse à plus de pensées ».

Les victimes de cette paralysie pensent souvent en termes compliqués de « quoi faire » tout en contemplant la variété de possibilités, et, ce faisant, épuisent leur temps disponible pour agir.

Beaucoup de temps est passé à essayer de trouver la «meilleure» solution pendant qu’aucune action n’est mise en route et que la transformation de votre corps ne se produit pas. En raison de ce manque d’action ou de décision, rien ne change, jamais.

La «toxicité de la connaissance».

Cela ne signifie pas que nous devions abandonner la poursuite de plus de connaissances, cela signifie que jusqu’à un certain point, cela est assez si l’application est votre objectif.

Si vous voulez être un expert sur les concepts nutritionnels, la méthodologie de l’entrainement, la périodisation, le rythme scapulo-humérale et la leptine, le métabolisme des lipides chez l’enfant… pas de soucis, étudiez à fond.

« Mais, je n’y compte pas ? » 

Mais si votre objectif est d’être musclé, en bonne santé et de soulever plus lourd en  profitant de votre vie sur cette planète (ainsi que la prolonger), vous devez être prudent dans la façon dont vous approchez les choses.

Vous ne pouvez pas avoir suffisamment de connaissances dans tous les sujets, pour tout faire correctement. Trop penser peut conduire à  la « paralysie par l’analyse», là où nous luttons pour effectuer des activités que nous effectuons sans souci régulièrement.

Qu’il s’agisse de la conduite automobile, du ball-trap, ou de toute autre activité, notre performance est tributaire d’un certain nombre de facteurs et, dans certains cas, nous ferions mieux de ne pas y penser.

Lorsqu’il s’agit du sport et de la nutrition, il y a un million d’options, de choix, de routines, de régimes alimentaires, d’exercices et de plans disponibles…

Trop penser et ne pas assez faire

Arrêtez la recherche inutile et le stress néfaste, construisez votre propre plan d’avenir. Arrêtez de chercher le complément parfait, le régime parfait, la routine d’entraînement parfaite. Parce que cela n’existe tout simplement pas.

La diète et la musculation sont un marathon, pas un sprint. Mesurez vos résultats pour évaluer ce qui fonctionne ou non pour ensuite modifier votre régime alimentaire ou votre programme.

Ne cherchez plus la  solution parfaite et rapide pour obtenir vos résultats. Agissez maintenant !

Du bon sens !

Probablement la plus grosse erreur que les gens font, c’est de se laisser distraire par des choses qui n’ont aucun sens.

« Exactement combien de calories provenant des glucides dois-je ingérer pendant l’entrainement ? »
« Puis-je manger des glucides avec des amandes après 18 h ? »
« Puis-je manger ceci ou cela ? »

« Est-ce qui si j’arrête de m’entrainer pour Noël je vais perdre tous mes muscles ? »

« De combien influence le micros-ondes sur l’IG de la pastèque ? »

KISS concept

La philosophie KISS : Keep It Simple, Stupid.

Cela doit être votre première arme pour faire face à la paralysie par l’analyse dans la conception de votre diète.

Si un programme ne fonctionne pas, revenir à des modèles simples qui utilisent le principe de «faire plus que la dernière fois » et oubliez toutes les variantes fantaisistes pour vous concentrer uniquement sur les points importants qui fonctionnent pour vous et répondent aux problèmes spécifiques que vous rencontrez. Cela vous sauvera de l’inaction.

Définition des objectifs

La première et la plus importante étape consiste à fixer un objectif pour vous-même.

Revenir à l’essentiel

« Calories in, calories out » ; manger des aliments entiers ; rien de transformé et s’assurer que vous mangez suffisamment de protéines et d’acides aminés essentiels, etc…

Régularité et effort

Assurez-vous que tout cela devienne une habitude qui porte ses fruits. Plus vous pouvez faire de votre diète une partie de votre mode de vie plus vous aurez du succès.

Toutefois, On ne vous dit pas d’agir bêtement et de suivre comme un mouton un plan basique. Il vous faut la juste réflexion, penser aux conséquences propres et effectives.

 Cela influence-t-il votre vie ? Que font les meilleurs ? Ils agissent.

Share on FacebookShare on TumblrShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest
Write a comment:

Your email address will not be published.