garlic-618400_1280 (2)

Vous connaissez les « super Food » ou « supers aliments » ? Ces petits ajouts à votre diète qui ont le potentiel de prévenir les maladies, améliorer votre humeur, préparer et optimiser votre corps à l’exercice et même améliorer vos performances cognitives.

Ce sont des aliments pour la santé ultime qui sont déjà présents sur vos étagères de cuisine ou disponibles dans votre supermarché. Ils offrent en général trois « avantages nutritionnels » : des nutriments, des fibres et des antioxydants.

Aujourd’hui nous allons parler de l’un de ces fameux super aliments : l’ail !

« Allium sativum » est une plante populaire avec de nombreuses propriétés médicinales.

Une plante, de la famille des Allium, qui est étroitement liée aux oignons, échalotes et les poireaux. L’ail pousse dans de nombreuses parties du monde et est un ingrédient populaire dans nos cuisines en raison de sa forte odeur et de son goût délicieux.

Bénéfices sur la santé

Prendre de l’extrait ou manger de l’ail peut être bénéfique pour la santé cardiovasculaire, la vitalité physique et sexuelle, la cognition et la résistance aux infections. L’ail a également des propriétés antivieillissement !

Allicine

Tout au long de l’histoire, la principale utilisation de l’ail l’était pour ses propriétés médicinales.
Son utilisation est bien documentée et détaillée par toutes les grandes civilisations (Egyptiens, Babyloniens, Grecs, Romains et  Chinois).

Nous savons maintenant que la plupart de ses effets sur la santé sont causés par l’un des composés soufrés formé quand nous écrasons, mâchon ou hachons une gousse d’ail. C’est de là que l’ail tire sa puissance : sa richesse en composés soufrés.

Sur les près d’une centaine d’éléments nutritifs dans l’ail, le plus important en termes de bienfaits pour la santé semble être l’allicine. Ce composé est également responsable de l’odeur distincte  de l’ail et a des effets biologiques puissants dans tout l’organisme.

Dans le corps, l’allicine produit des enzymes appelées glutathion peroxydase et atalase. Ces deux composés fonctionnent comme des antioxydants qui protègent de certains types de cancers, luttent contre le processus de vieillissement et même protègent la vie du foie.

Nutritif

Calorie pour calorie, l’ail est d’une densité nutritionnelle incroyable.  C’est une bonne source de calcium, de cuivre, de potassium, de manganèse, de phosphore, de fer et de vitamines B et C.
L’ail contient également des traces de différents autres éléments nutritifs, à peu près tout ce que nous connaissons… C’est dire sa richesse et son importance pour le sportif !

Antioxydant

L’ail contient des antioxydants qui luttent contre les radicaux libres et les dommages oxydatifs pour prévenir le processus de vieillissement.  Les mécanismes de protection de l’organisme sont ainsi renforcés par une consommation d’ail.

Contre les maladies !

Une consommation ou supplémentation d’ail est reconnue pour stimuler la fonction immunitaire et lutter contre les maladies « courantes ». Ainsi, en ces périodes hivernales, si vous êtes souvent enrhumés, malades ou léthargiques, ajouter un peu (ou beaucoup) d’ail à votre diète peut être bénéfique.

L’ail est ainsi un puissant antibactérien qui peut être d’une grande utilité pour éviter les infections telles que E. coli, salmonelle, staphylocoque et autres avant qu’elles n’aient une chance de devenir importantes.

Pour la tension et le taux de cholestérol

Les composés actifs de l’ail peuvent réduire la pression artérielle. Des études effectuées sur les humains ont prouvé qu’une supplémentation en ail peut avoir un effet significatif sur la réduction de la pression artérielle chez les personnes souffrant d’hypertension artérielle.

L’ail est particulièrement utile dans la cuisine car il fournit également une bonne alternative au sel, ce qui est important pour réguler votre pression artérielle. L’ail peut également aider à réduire le taux de cholestérol total et de LDL. Très intéressant chez les personnes présentant des pathologies propres relatives au cholestérol.

Pour les sportifs ?

L’ail a été l’une des premières substances étudiées pour améliorer les performances. Il a été traditionnellement utilisé, dans les anciennes cultures, pour réduire la fatigue et améliorer la capacité de travail des ouvriers ainsi que des athlètes olympiques de la Grèce antique.

Hélas, jusqu’à présent, uniquement des études sur les rongeurs ont prouvé ces effets bénéfiques pour le sportif.  Donc ne tomber pas dans la fameuse légende de l’ail « boosteur de testo ».

Inclure l’ail dans votre alimentation

Il complète la plupart des plats salés, en particulier les soupes et les sauces. Le goût prononcé de l’ail donne un véritable coup de poing à vos papilles et relève vos recettes fades.  La dose efficace minimale pour attester d’un effet thérapeutique est d’une gousse consommée avec les repas, deux ou trois fois par jour.

Ajoutons que le composé actif ne se forme que lorsque l’ail est écrasé ou clivé quand il est cru. Si vous le faites cuire avant de les broyer, alors il n’aura pas les mêmes effets sur la santé.

L’allicine est un composé instable de sorte qu’il se modifie très rapidement une fois hors de sa forme native dans l’ail.  Par conséquent, la meilleure façon de consommer l’ail est cru, ou à proximité du brut.

Ecrasez les gousses et laissez reposer avant de l’ajouter à vos recettes. Si vous souhaitez l’ajouter à un repas, essayez d’ajouter l’ail à la fin du processus de cuisson. Dernière note, ne passez pas l’ail au microondes, cela détruit tous ses composants bénéfiques.

L’haleine

Le seul véritable inconvénient à l’ail est : l’haleine ! Il faut noter que la mauvaise haleine n’est pas une étape nécessaire pour profiter des bienfaits de l’ail. L’ail est aussi disponible en gélules ou en extrait.

Share on FacebookShare on TumblrShare on Google+Tweet about this on TwitterPin on Pinterest
Write a comment:

Your email address will not be published.